Exposition :

Du 16 au 30 mai 2018 

« CARNETS D’ARCHITECTES : FERNAND POUILLON » 

Le CAUE du Bas-Rhin accueille l’exposition « Carnets d’architectes, Fernand Pouillon » coproduite par l’association La Première Rue et l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (Direction Générale des Patrimoines), en partenariat avec les Éditions du patrimoine. 

Architecte, bâtisseur, écrivain, rebelle, prisonnier, évadé … Les facettes de la carrière et de la personnalité de Fernand Pouillon sont variées ; audaces et excentricités marquent son parcours. Les qualités et l’originalité de ses œuvres, à la dimension intemporelle, demeurent à part dans l’histoire de l’architecture française du xxème siècle. De la reconstruction de Marseille aux grandes opérations de logements, en Algérie et en France, l’exposition revient sur les périodes les plus importantes de la carrière de l’architecte, mais questionne également d’autres aspects moins connus de son travail, comme son rapport au patrimoine.

L’exposition a été conçue afin de valoriser l’ouvrage « Fernand Pouillon» de Marc Bédarida publié aux Éditions du patrimoine, dans la collection « Carnets d’architectes ». Elle est la première d’un cycle, visant à diffuser les publications de la collection sous forme d’expositions itinérantes, destinées aux établissements d’enseignement supérieur et en particulier aux écoles d’architecture, ainsi qu’aux institutions et associations territoriales, locales ou culturelles. Elle se positionne dans une politique plus globale de valorisation du livre d’architecture et de l’architecture du xxème siècle. 

Publiés par les Éditions du patrimoine à l’initiative et avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, les « Carnets d’architectes» sont des ouvrages monographiques destinés à faire connaître les architectes célèbres et moins célèbres qui ont marqué le xxème siècle. Au plus près de la création architecturale de la période, cette collection offre une vue synthétique et attrayante de trajectoires et d’œuvres remarquables. Elle les recontextualise et en dégage les points forts grâce à un texte informatif et accessible, ainsi qu’à une iconographie abondante, toujours au plus proche du travail de l’ architecte.